أفد و استفد Afid wa Istafid

حللت أهلا ووطئت سهلا يا زائرنا الكريم. المرجوا منك أن تعرّف بنفسك و تدخل المنتدى معنا.

إن لم يكن لديك حساب بعد، نتشرف بدعوتك لإنشائه بالضغط على زر التسجيل

قراءة و تحميل روايات رجل المستحيل كاملة أونلاين
قراءة و تحميل روايات ملف المستقبل كاملة أونلاين
قراءة و تحميل روايات ما وراء الطبيعة كاملة أونلاين

منتدى الثقافة، التعلم و الترفيه Forum de culture, apprentissage et divertissement


مواقع ننصح بزيارتها A visiter






القائمة البريدية

أدخلك بريدك الإلكتروني

البحث Recherche

المواضيع الأخيرة

» الذكرى التاسعة لإنشاء منتدى أفد واستفد
من طرف The King Zaki الأحد 15 نوفمبر 2015, 10:53

» الذكرى الثامنة لافتتاح منتدى أفد و استفد
من طرف The King Zaki السبت 15 نوفمبر 2014, 15:18

» ثلاثون مقولة عن النجاح
من طرف must الإثنين 06 أكتوبر 2014, 12:09

» المشروبات الغازية
من طرف must الأربعاء 01 أكتوبر 2014, 19:41

» Spécial Sciences et Vie
من طرف must الأربعاء 01 أكتوبر 2014, 19:30


Lunettes qui traduisent

شاطر

The King Zaki
::مدير المنتدى::

::مدير المنتدى::

الجنس : ذكر
من برج : القوس
البرج الصيني : الثور
عدد الرسائل : 3908
العمر : 31
Localisation : |W|ZakiLand|W|
infos : خير الكلام ما قل و دل
نقاط : 6243
تاريخ التسجيل : 15/11/2006

بطاقة الشخصية
مزاجي: متوتر متوتر
التميز:
منتداك المفضل: الصور و التصاميم

default Lunettes qui traduisent

مُساهمة  The King Zaki في الإثنين 16 نوفمبر 2009, 07:37

السلام عليكم

Des lunettes qui transcrivent dans votre langue des paroles prononcées dans une autre ont été mises au point.

Imaginez que ce qu'on vous dit en japonais soit instantanément traduit et s'inscrive - par écrit - sur vos rétines en anglais. Eh bien, ça existe! Ce procédé va même être commercialisé dans une année environ par la firme japonaise NEC.

Le système prend la forme d'une paire de lunettes surmontée d'un curieux appendice sur un côté, explique le site Futura-Sciences. Il contient un système de minuscules miroirs mobiles qui sont mus par des MEMS, soit des microsystèmes électromécaniques équipés de lasers, qui balaient la rétine de l'utilisateur.

Placé sur les lunettes, le dispositif pèse 35 g et offre une image qui semble se trouver à un mètre de distance sur une surface virtuelle de 41 cm². Cette image, qui ressemble à un sous-titrage de film, n'interfère pas avec l'environnement, c'est-à-dire avec ce que la personne voit autour d'elle, puisque l'image virtuelle est translucide.

Un serveur de 350 g
L'appareil est complété par des minisystèmes d'acquisition d'image et de son. Les données obtenues sont transmises au boîtier optique des lunettes, lui-même relié sans fil à un serveur de 350 g placé dans une poche ou sur la ceinture. Ainsi le micro et les caméras sont les yeux et les oreilles de ce mini-ordinateur central, comprenant un programme renfermant les dizaines de milliers de mots de vocabulaire dans les deux langues, ainsi que des programmes pour reconstituer, autant que possible, des phrases grammaticalement et linguistiquement correctes.

Ce prototype permet de converser dans sa langue maternelle et de façon presque fluide avec un interlocuteur étranger, muni de lunettes semblables s'il veut vous comprendre, explique le site generation-nt.com. Le porteur de ces lunettes voit ainsi d'un côté se superposer à sa vue réelle un rectangle dans lequel s'affiche la traduction de ce qu'on lui a dit dans une langue qu'il ne comprend pas.

Parler à un sourd
Sa fonction de traducteur instantané, notamment dans des situations exceptionnelles exigeant une compréhension mutuelle immédiate (visite médicale, démarches administratives, etc.), permet également de communiquer avec un sourd. Mais le système n'existera dans un premier temps qu'en anglais et en japonais. Et il n'est pas donné: il sera vendu par lots de 30 lunettes au prix de 7,5 millions de francs, selon la presse britannique. NEC cible ainsi en priorité les entreprises qui veulent que leurs employés de différents pays puissent communiquer plus facilement.

Comme au cinéma
Mais rien n'interdit de rêver que, dans un futur pas trop lointain, des lunettes traductrices soient vendues à des prix abordables, par exemple pour les voyageurs se rendant dans des pays situés à l'autre bout du monde.

Le dispositif de projection directement dans l'oeil était déjà connu. Nommée RID (Retinal Imaging Display), l'invention consiste à former une image sur la rétine par un balayage de rayons laser développé par le fabricant d'imprimantes Brother (associé à NEC) en exploitant la persistance rétinienne naturelle de l'oeil humain. Son principe s'illustre, par exemple, par la perception du mouvement au cinéma: le spectateur voit les gens et les choses bouger sur l'écran, alors qu'en réalité il s'agit d'un défilé d'images fixes qui se succèdent à grande vitesse.










    الوقت/التاريخ الآن هو الأحد 04 ديسمبر 2016, 10:17